Actualités

16/12/2011

9ème enquête annuelle sur la diffusion, en France, des technologies de l’information et de la communication (téléphonie fixe et mobile, internet, micro-ordinateur)

L''Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) et le Conseil général de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGIET) rendent publics les résultats de la 9ème enquête annuelle sur la diffusion, en France, des technologies de l’information et de la communication (téléphonie fixe et mobile, internet, micro-ordinateur).

Cette enquête a été réalisée en juin 2011 par entretiens en face-à-face auprès d’un échantillon de 2 241 personnes représentatif de la population française de 12 ans et plus.

Deux grandes séries de résultats peuvent être tirés de cette enquête.

Accroissement des taux d’équipement en téléphonie fixe et mobile, en ordinateurs et en accès à l’internet. Multiplication des terminaux et lieux de connexions à internet avec la mobilité comme facteur de développement des usages :

  • trois Français sur quatre disposent à la fois d''un téléphone fixe à leur domicile et d''un téléphone mobile personnel (+4 points en un an) ; l’équipement en téléphonie s’élève désormais à 89% pour le fixe et 85% pour le mobile ;
  • près de quatre Français sur cinq sont équipés d’un ordinateur à leur domicile, qui est, pour les deux tiers, un ordinateur portable ; l’accès à internet est présent au domicile des trois quart des Français qui se connectent de plus en plus en mobilité dans leur foyer et principalement avec le wifi ;
  • le développement d’internet par le mobile est confirmé : la navigation depuis le mobile croit de 9 points en un an, la consultation de courriels et le téléchargement d’applications payantes gagnent 8 points (respectivement 24%, 19% et 17% d’utilisateurs) ;
  • les usages sur le mobile sont par ailleurs démultipliés chez les détenteurs de smartphones (17% de la population) : 76% naviguent sur internet soit trois fois plus que l’ensemble des personnes équipées d’un mobile ; les écarts sont similaires en ce qui concerne les courriels (66% pour les détenteurs de téléphones mobiles tactiles), le téléchargement d’applications (62%) ou encore pour la TV sur mobile qui draine 28% d’adeptes chez les possesseurs de smartphones contre 8% en moyenne.

Progression continue de l’administration et du commerce en ligne qui sont toujours plébiscités. Pour une majorité de Français l’usage d’internet est quotidien :

  • le succès de l’administration en ligne se poursuit : parmi les usages, les démarches administratives et fiscales sur internet réalisent l’une des plus fortes progressions (+5 points en un an, soit 48%) ;
  • si près de la moitié des Français achètent des produits en ligne, ils sont également 28% à déclarer vendre sur internet ;
  • le streaming de vidéos (24%) ou de musique (35%) supplante le téléchargement (respectivement 15% et 21%) ;
  • l’usage est très majoritairement quotidien ; ainsi, les trois quarts des abonnés à internet se connectent tous les jours ; 41% des internautes expliquent avoir du mal à se passer d’internet plus de trois jours.

Trois Français sur quatre équipés à la fois en téléphonie fixe et mobile

Les taux d’équipement en téléphonie fixe et en téléphonie mobile progressent chacun de deux points en un an, après une année de stabilisation en 2010. Près de neuf Français sur dix sont ainsi équipés d’un téléphone fixe (89%) et 85% d’un téléphone mobile.

Presque six Français sur dix (58%) utilisent une « box » pour téléphoner contre 7% en 2004. La croissance de l’équipement fixe est naturellement à comparer avec la diffusion de la voix sur large bande qui équipe 31 millions de personnes en juin 2011 (soit les deux tiers des personnes disposant d’un accès en téléphonie fixe). L’accès à internet conduit quasi-systématiquement (82%) à l’adoption de la téléphonie en voix sur large bande et les principales différences d’équipement entre les catégories de population sont désormais davantage la traduction des inégalités d’équipement en internet qu’une quelconque réticence à l’adoption de la VLB (par exemple 74% des plus jeunes utilisent une « box pour téléphoner contre 18% pour les personnes de 70 ans et plus ; en termes d’équipement à internet, les taux s’élèvent respectivement à 97% et 25%).

Au final, le double équipement (fixe et mobile) concerne près des trois quart de la population en 2011, soit une progression de quatre points en un an. Selon l’étude eurobaromètre de la Commission Européenne auprès des ménages, la France se situe parmi les pays dans lesquels ce taux est le plus élevé de l’Union Européenne (en 7ème place). L’équipement conjoint s’est généralisé au cours des dernières années à toute la population. La proportion de personnes ne disposant que d’un téléphone mobile (10% de la population) comme celle équipée à domicile uniquement d’un téléphone fixe (15%), diminue de deux points. Ces personnes ont en commun de vivre dans un ménage disposant, plus souvent qu’en moyenne, de faibles revenus. Cependant, si l’équipement en mobile exclusif touche davantage les hommes et les personnes ayant entre 18 et 39 ans, la population des personnes ne disposent à leur domicile que d’un poste de téléphonie fixe est plus âgée (la moitié a 70 ans et plus) et moins diplômée (48% de non diplômés).


 


 

Source : CREDOC, Enquêtes « Conditions de vie et Aspirations des Français ».

Ordinateurs portables, Smartphones, tablettes tactiles : les écrans se font multiples

Près des quatre cinquièmes des personnes de 12 ans et plus disposent désormais d’un ordinateur à leur domicile (78%). Le taux d’équipement augmente régulièrement dans toutes les catégories de population sauf pour les personnes vivant dans un foyer percevant moins de 900 euros par mois, pour lesquelles le taux d’équipement n’a pas progressé depuis 2009 (autour de 50%). La taille du foyer influe directement sur le multi-équipement en ordinateurs et notamment la présence d’enfants : 31% des personnes de 12 ans et plus vivent dans un ménage « multi-équipé » en ordinateurs, le double pour les adolescents entre 12 et 17 ans (60%, soit +5 points en un an). Depuis deux ans, les personnes s’équipent principalement en ordinateur portable, et désormais les deux tiers des ménages équipés disposent au moins d’un portable à leur domicile.

Pour se connecter à la Toile, les internautes disposent de nombreux terminaux et équipements, dont certains suscitent un fort engouement. Le succès des smartphones se confirme en effet. En juin 2011, ce sont 17% des individus en possèdent un. Ce taux dissimule de fortes inégalités en particulier en fonction de l’âge, des diplômes, et des revenus. A titre d’exemple, les cadres supérieurs sont deux fois plus équipés de smartphones que les ouvriers alors qu’ils sont équipés dans les mêmes proportions de mobiles (respectivement 95% pour les cadres et 93% pour les ouvriers).

Ces inégalités sont également présentes pour d’autres équipements innovants. Les tablettes tactiles concernent déjà deux millions de personnes, soit 4% des individus. Principalement, il s’agit de cadres (11%) de jeunes adultes (8% des 18-24 ans) et des plus diplômés (7%). A Paris et dans son agglomération, 9% des individus en sont équipés.

Source : CREDOC, Enquêtes « Conditions de vie et Aspirations des Français ».

Au domicile, les connexions en mobilité prennent une place de plus en plus grande

Les trois quarts des Français ont désormais accès à internet à leur domicile (+ 4 points en un an). La connexion en haut débit s’est généralisée, le plus souvent via l’ADSL (92% des accès). Bien que l’ordinateur relié au réseau fixe reste le premier mode d’accès à internet à domicile avec 55% des individus qui se connectent ainsi dans leur logement, la connexion en mobilité prend une place grandissante, principalement avec le wifi. En effet, ce réseau sans fil est utilisé dans le cas le plus fréquent pour surfer depuis un ordinateur (42%), mais aussi pour relier le téléphone mobile ou la tablette tactile au réseau internet (13%). Les connexions depuis le domicile par les réseaux mobiles sont pratiquées par 14% des personnes en ce qui concerne les nouveaux équipements (smartphones et tablettes) tandis que la connexion de l’ordinateur par le réseau mobile est marginale (4%). Au final, la moitié des personnes accédant à internet depuis leur domicile, combinent plusieurs types de connexions.

Les différents modes de connexion à Internet à domicile
Champ : 12 ans et plus – en %

 

Source : CREDOC, Enquêtes « Conditions de vie et Aspirations des Français ».

Les internautes multiplient les moyens et les lieux de connexions

Tous types de connexions confondues (domicile, travail, téléphone mobile, etc.), la France compte 41 millions d’internautes (76% des 12 ans et plus). Tous les modes de connexions sont en hausse. L’accès par le mobile enregistre la plus forte croissance avec +9 points en un an, soit 21% d’utilisateurs. L’ensemble des connexions nomades, c’est-à-dire soit avec le téléphone mobile, soit dans les lieux publics en wifi ou dans un cyber-café, totalisent 31% de pratiquants. Ces modes de connexions viennent s’ajouter à l’accès à domicile qui reste le principal lieu de connexion (71% des personnes). En effet, loin de substituer les moyens d’accès à internet, les internautes, au contraire, multiplient les canaux d’accès. En 2011, un quart des internautes utilisent au moins trois modes de connexions (+7 points en un an) alors que cette proportion augmentait modérément jusqu’en 2010. Le plus souvent, ils se connectent selon deux modes d’accès ou plus (58%).

Proportion de personnes se connectant à Internet selon le mode de connexion
Champ : 12 ans et plus

Source : CREDOC, Enquêtes « Conditions de vie et Aspirations des Français ».

Internet occupe une place de plus en plus grande dans la vie quotidienne des Français. Les trois quarts des abonnés à internet se connectent tous les jours à la Toile, soit 30 millions de personnes. Environ 15% déclarent un usage hebdomadaire, 6% un usage plus ponctuel et 5% n’utilisent jamais leur connexion. 41% des internautes éprouvent même des difficultés à se passer d’internet plus de trois jours. Le courrier électronique est cité par 53% des internautes comme étant l’usage qui manquerait le plus, devant les actualités (12%) et les réseaux sociaux (13%).

Le développement de l’internet mobile porté par les smartphones

Voix, SMS, connexion à internet, les terminaux mobiles offrent de plus en plus de moyens de communiquer. Les usages, tout en se diversifiant, s’intensifient comme c’est le cas notamment pour l’envoi de SMS. Si la proportion de personnes équipées d’un téléphone mobile envoyant des SMS n’évolue pas en 2011 (71%), le nombre moyen de messages que les utilisateurs déclarent envoyer chaque semaine ne cesse d’augmenter. Il a doublé entre 2009 et 2010 (57 messages par semaine) et est de 75 en juin 2011. Chez les plus jeunes, dont la totalité utilise ce mode de communication, le nombre de messages émis chaque semaine atteint 249 ! Non seulement les adolescents en font un usage plus intensif que leur ainés, mais c’est aussi, comme les années précédentes, chez les jeunes que la consommation progresse le plus.

En matière d’accès à internet par le mobile, ce sont plutôt les jeunes adultes qui sont en pointe. 46% des 18-24 ans surfent sur internet avec leur mobile quand la navigation sur internet concerne un quart des équipés mobiles (soit onze millions de personnes). Cette pratique a fortement progressée puisqu’elle croit de 9 points en un an.

La consultation de courriels et le téléchargement d’applications payantes depuis un mobile gagnent 8 points (respectivement 19% et 17% d’utilisateurs, soit un peu plus de 8 millions d’adeptes). Regarder la télévision sur son mobile demeure encore une pratique peu développée, mais elle a néanmoins doublé en un an (8% des équipés mobiles, soit 4 millions d’individus). Mais c’est chez les personnes disposant d’un smartphone que les usages sont les plus intensifs. Il sont en effet trois fois plus nombreux à naviguer sur internet (76%), consulter les courriels (66%), télécharger des applications (62%) ou encore regarder la TV sur mobile (28%) que la moyenne des équipés mobiles.

Source : CREDOC, Enquêtes « Conditions de vie et Aspirations des Français ».

Les pratiques les plus courantes : l’administration et le commerce en ligne toujours en tête

Les démarches administratives et fiscales en ligne attirent de plus en plus d’internautes chaque année. Près de la moitié des Français ont effectués ce type de démarches, réalisant l’une des plus fortes progressions en 2011 (48%, +5 points). La recherche d’informations administratives sur internet demeure toujours la pratique la plus courante (la moitié des individus), devant les demandes de documents administratifs (actes d’état civil, extrait de casier judiciaire, certificat de non gage…) pour un tiers des personnes. Enfin, 31% ont télé-déclaré leurs revenus en 2011 (+3 points en un an).

Effectuer des achats sur internet a séduit 26 millions de personnes en 2011, soit près de la moitié des personnes de 12 ans et plus. La croissance du commerce électronique reste dynamique, la proportion d’acheteurs ayant encore augmenté de 4 points cette année. De nombreuses personnes ont décidé de passer de l’autre côté de la relation marchande en vendant à leur tour des produits sur des sites spécialisés (28%). Un acheteur sur deux est également vendeur (soit 24% des personnes). Ils ont entre 18 et 39 ans, sont diplômés, ont des revenus élevés, et comme la moitié des cadres supérieurs, ils vendent sur internet.

Internet conforte sa place dans les médias culturels : téléchargement, « streaming » et TV sur ordinateur

Le téléchargement de musique (21%) ou de film (15%) ne progresse plus depuis trois ans environ. A l’inverse, la pratique du « streaming », c''est-à-dire en flux continu et sans stocker les données sur le disque dur, se diffuse plus largement. Un quart des individus déclare regarder des films et 35% écouter de la musique par ce moyen. Pratiqués par les mêmes groupes de populations (adolescents et jeunes adultes), ces activités concernent au final 40% des personnes de 12 ans et plus pour la musique et 29% des personnes pour la vidéo.

Regarder des émissions de télévision sur un écran d’ordinateur connecté à internet est désormais plus répandu que le téléchargement de films avec 18% des Français qui déclarent l’avoir fait au cours de douze derniers mois. Là encore, les jeunes, mais aussi les plus diplômés et les cadres se démarquent avec des taux d’usages plus élevés que les autres groupes.

Proportion d’individus déclarant avoir pratiqué le téléchargement ou le « streaming »

Source : CREDOC, Enquêtes « Conditions de vie et Aspirations des Français ».

Les nouveaux modes de diffusion s’imposent

La diversification des accès à la télévision au domicile est confirmée : les nouveaux modes de diffusion explosent (TNT et ADSL) ; la diffusion hertzienne analogique poursuit sa baisse (et a entièrement cessé à ce jour) ; les plus anciens modes d’accès se maintiennent (satellite et câble). La proportion de personnes disposant de plusieurs canaux d’accès à la télévision numérique progresse de neuf points en un an et s’élève à 34% de la population. Elle est plus élevée à Paris et son agglomération, où elle atteint 50%. En outre, le taux d’accès multiple varie en fonction de l’âge (42% pour les 12-17 ans contre 18% pour les plus de 70 ans) et des revenus du foyer (24% pour les personnes vivant dans un foyer avec des revenus mensuels inférieurs à 900€/mois, contre 40% pour les plus hauts revenus). Selon les estimations disponibles à la fin du mois de novembre, le taux d’accès à la TNT ne devrait pas dépasser 65% alors que la diffusion hertzienne analogique a cessé. Ainsi, en cinq ans (de 2006 à 2011), le taux d’accès hertzien (analogique et numérique) aura reculé de plus de 10 points tandis que le taux d’accès filaire (câble ou ADSL) aura bondi de plus de 20 points.

NB : le total des modes d’accès dépasse 100% car certaines personnes disposent de plusieurs accès.
Source : CREDOC, Enquêtes « Conditions de vie et Aspirations des Français ».

Avertissement

L''enquête, conduite par le CREDOC sur la demande conjointe de l’ARCEP et du CGIET a été réalisée en face-à-face durant le mois de juin 2011, sur un échantillon de 2 241 personnes représentatif de la population française de 12 ans et plus.

Cette enquête décrit les équipements et les usages des individus.

Ainsi, les taux d''équipement s''entendent comme la proportion des individus disposant d''un équipement dans leur foyer, et non pas la proportion de foyers équipés dont il est fait état couramment dans d''autres études.

Par exemple, d''après cette enquête, 75% de la population de 12 ans et plus (soit environ 40 millions de personnes) dispose d''une connexion à Internet au domicile en juin 2011. D’autres enquêtes, dont le champ est celui des ménages, fournissent des résultats différents (70,6% des 27 millions de ménages au deuxième trimestre de 2011 selon la Référence des Equipements Multimédia Médiamétrie-GFK).

Les caractéristiques en termes de sexe, âge, diplôme, profession et lieu de résidence sont celles de la personne interrogée, le revenu est celui du ménage auquel appartient cette personne.

Les documents associés

Les résultats complets de l’étude



Site Internet : www.artesi.artesi-idf.com/public/article.tpl?id=25101

<<< retour